L’équipe

booksLe conseil d’administration de l’AQÉI regroupe des chercheurs issus de divers horizons, soucieux de mener à bien la mission qu’elle s’est donnée. Pour l’année 2015-2016, l’équipe est formée de :

Membres du conseil


Chantal

Nom : Chantal Savoie
Poste: Vice-présidente
Courrielsavoie.chantal@uqam.ca
Chantal Savoie est professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal et directrice du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ, site UQAM). Ses travaux portent sur l’histoire littéraire des femmes, les pratiques culturelles de grande consommation et l’histoire de la chanson à succès. Elle fait partie du collectif qui signe La vie littéraire au Québec (tomes V et VI, Presses de l’Université Laval) et a dirigé le collectif Histoire littéraire des femmes : cas et enjeux (Nota bene). Son ouvrage Les femmes de lettres canadiennes-françaises au tournant du XXe siècle est paru en 2014 (Nota bene).



Marie-ClaudeNom : Marie-Claude Felton
Poste: Conseillère
Courriel: marie-claude.felton@mail.mcgill.ca
Marie-Claude Felton est actuellement chercheure associée au département d’histoire de l’Université McGill, où elle poursuit des recherches visant à étudier et comparer l’édition à compte d’auteur d’ouvrages scientifiques à Paris et à Londres au XVIIIe siècle. Ses intérêts de recherche touchent plus particulièrement l’histoire française et l’histoire anglaise de l’époque moderne, l’histoire des sciences, et l’histoire du livre (en particulier les droits d’auteur, la production, et la diffusion des imprimés). Elle détient un B.A. (First-Class Honours) de l’Université McGill, une maîtrise en histoire de l’Université Laval ainsi qu’un doctorat en histoire (Ph.D.) de l’UQAM et de l’EHESS (Paris, France). Elle a également complété deux postdoctorats afin de poursuivre ses recherches sur l’édition à compte d’auteur en France, en Angleterre et en Allemagne, l’un à l’Université Harvard (2011-2013), et l’autre comme boursière Banting à l’Université McGill (2013-2015). Sa première monographie, Maîtres de leurs ouvrages. L’édition à compte d’auteur à Paris au XVIIIe siècle, est parue en mars 2014 dans la série Oxford University Studies in the Enlightenment. Ses projets en cours incluent par ailleurs l’édition critique de l’Historique des libraires (1749-1752) de l’inspecteur de police Joseph d’Hémery, en collaboration avec Jean-Dominique Mellot de la Bibliothèque nationale de France, ainsi qu’une biographie de Pierre-Joseph-François Luneau de Boisjermain (1731-1802).


Apps-user-info-iconNomIsabelle Robitaille
Poste :  Secrétaire-trésorière
CourrielIsabelle.robitaille@banq.qc.ca
Isabelle Robitaille est la bibliothécaire responsable des collections de livres anciens, de feuilles volantes et d’iconographie documentaire à Bibliothèque et Archives nationales du Québec où elle assure le développement, la gestion et la mise en valeur de ces collections. Depuis plus de 10 ans, ses intérêts de recherche touchent principalement les études de provenance, le rôle social du document au XIXe siècle parmi les communautés de bibliophiles ainsi que la matérialité de l’imprimé ancien.


Apps-user-info-iconNom: Chanel Pearson
Poste :  Secrétaire adjointe
Courriel: chanel.beaudry-pearson@usherbrooke.ca

Présentation à venir



PierreNom : Pierre Hébert

Poste: Président
Courriel: pierre.hebert@usherbrooke.ca
Pierre Hébert est professeur associé à l’Université de Sherbrooke. Il a été professeur titulaire de 1990 à 2016, après avoir enseigné à l’Université de Victoria (C.-B.) et à l’Université de Toronto. Il est membre de la Société royale du Canada depuis 2006 et récipiendaire de la Médaille Marie-Tremaine et du Prix Watters-Morley (Société bibliographique du Canada, 2014). Ses champs de spécialisations sont, notamment, en littérature québécoise : la censure, le roman et la critique littéraire. Ses publications comprennent plusieurs ouvrages sur la censure, dont le Dictionnaire de la censure au Québec – Littérature et cinéma, avec Yves Lever et Kenneth Landry (Fides, 2006); l’édition critique de La Gazette littéraire de Montréal, avec Nova Doyon et Jacques Cotnam (Presses de l’Université Laval, 2010); La Correspondance entre Louis Dantin et Alfred DesRochers – Une émulation littéraire (1928-1939), avec Patricia Godbout et Richard Giguère, avec la collaboration Stéphanie Bernier (Fides, 2014). Cet ouvrage est le premier de quatre livrant une partie de la correspondance de Louis Dantin. Il a aussi signé une préface substantielle pour la réédition du roman de Louis Dantin, Les enfances de Fanny (Fides, 2017).


PatriciaNom : Patricia Godbout
Poste: Conseillère
Courrielpatricia.godbout@usherbrooke.ca
Patricia Godbout est professeure de traduction et de littérature canadienne comparée au Département des lettres et communications de l’Université de Sherbrooke. Elle collabore au projet de publication de la correspondance littéraire de Louis Dantin sous la direction de Pierre Hébert et a participé au projet d’édition critique de l’œuvre d’Anne Hébert. Elle a publié un livre et de nombreux articles sur l’histoire de la traduction littéraire au Canada. Elle est également traductrice littéraire et présidente de l’Association canadienne de traductologie.


JulieNom : Julie Roy
Poste: Conseillère
Courriel: julie.roy4@sympatico.ca
Julie Roy a soutenu une thèse de doctorat intitulée Stratégies épistolaires et écritures féminines : les Canadiennes à la conquête des lettres (1639-1839) (Prix de la Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes-2004). Elle a poursuivi ses recherches sur l’histoire littéraire des femmes, la presse et la formation des couventines dans le cadre de recherches postdoctorales qui ont mené à la publication de plusieurs articles et a codirigé le projet Histoire littéraire des femmes: stratégies de légitimation et principes de filiation (1837-1882) (CRSH, 2006-2011) avec Chantal Savoie. Archiviste, puis gestionnaire à Bibliothèque et archives Canada de 2007 à 2014, chef bibliothécaire des Archives et collections spéciales à l’Université d’Ottawa de 2014 à 2017, elle est, depuis avril 2017, gestionnaire des Services de référence de Bibliothèque et Archives Canada.


IMG_0747Nom : Sandria P. Bouliane
Poste: Conseillère
Courriel: pbouliane.sandria@uqam.ca

Sandria P. Bouliane est chargée de cours au département de musique de l’UQAM et à l’école de musique de l’Université d’Ottawa. Musicologue, elle est spécialisée en histoire et en analyse des musiques populaires du XXe siècle. Ses activités de recherche portent principalement sur la vie musicale québécoise, sur l’histoire des médias musicaux (édition, enregistrement, radio) et sur les relations interculturelles entre le Canada et les États-Unis. Elle collabore au projet de recherche « La presse montréalaise de l’entre-deux-guerres, lieu de transformation de la vie culturelle et de l’espace public » dirigé par Micheline Cambron (CRSH, 2012-2017) et aux activités du groupe Penser l’histoire de la vie culturelle au Québec du CRILCQ.

Sont parus récemment l’article « Danser au son d’un orchestre dans le Montréal nocturne de l’entre-deux-guerres : Salles de danse, gramophone et radio » coécrit avec Peggy Roquigny (Intermédialités, no 26) et le dossier « Vie musicale amateur, populaire et américaine à Montréal, 1918-1958 » qu’elle a dirigé pour la revue MENS. Revue d’histoire intellectuelle et culturelle (vol. 16, no 1). Depuis 2015, elle dirige L’Écouteur, revue de critique musicale avec comité de lecture.


IMG_0748Nom : Adrien Rannaud
Poste : Conseiller
Courriel : Adrien.Rannaud@USherbrooke.ca
Docteur en études littéraires de l’Université Laval, Adrien Rannaud est chargé de cours à l’Université Laval et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ). Avec le soutien financier du gouvernement du Québec, il a complété en 2017 un stage postdoctoral au sein du Groupe de recherches et d’études sur le livre au Québec (GRÉLQ, U. de Sherbrooke) qui portait sur l’histoire de La Revue moderne. Il s’intéresse à la littérature québécoise, aux rapports de genre dans l’histoire littéraire, à la poétique du magazine et aux études sur la célébrité. Sa thèse de doctorat, qui portait sur les écrivaines québécoises des années 1930, paraîtra prochainement aux Presses de l’Université de Montréal.